De la variation à la fascination

La nouvelle édition annuelle max bill réunit deux chefs-d’œuvre de Max Bill : la montre qu’il a conçue pour Junghans ...

... et ses illustrations « grafischen reihen ». Une valeur sûre qui n’est pas réservée qu’aux amateurs du Bauhaus.

Junghans et Max Bill : revivre l’histoire du design

En 2017, Junghans présente la montre classique max bill sous la forme d’une édition spéciale. Ce garde-temps fascinant, incarnation totale de la philosophie du Bauhaus, reflète jusque dans ses moindres détails la devise selon laquelle « la forme suit la fonction ». Le fond du boîtier de l’édition annuelle est décoré de la série « variation 1 » issue des « grafischen reihen » (séries graphiques) de Max Bill, un clin d’œil subtil qui séduira les connaisseurs désireux de porter la créativité artistique de l’architecte au poignet.

Les « grafischen reihen » reflètent les développements continus des formes géométriques, lesquels se justifient aussi au plan mathématique : dans « variation 1 », le côté d’un polygone forme simultanément le côté du polygone suivant. L’artiste considérait cette série comme « une interaction épurée entre forme et couleur... dont la seule existence suffit à ravir ». Elle date de ses débuts (1935-1938), après la fin de ses études au Bauhaus de Dessau, l’école d’art fondée par Walter Gropius. La montre reflète également l’extrême sens des proportions de Max Bill, qui a créé ses premières montres pour Junghans en 1961. Cette étroite collaboration confère aujourd’hui une expressivité très particulière à ce modèle.

L’édition annuelle JUNGHANS max bill 2017 présente deux modèles fascinants : avec un cadran à index pour les amateurs de purisme absolu, ou avec un cadran à chiffres dans la typographie créée par Max Bill. Les deux modèles sont dotés d’un bracelet particulier dont la doublure en cuir reprend l’une des couleurs du graphisme « variation 1 ».

Une édition limitée pour les collectionneurs

Cette édition exclusive est limitée à 222 exemplaires en référence au chiffre 22, car celui-ci revêtait une importance particulière aux yeux de Max Bill : c’était la date de son anniversaire et celle de son mariage avec sa femme Binia. D’ailleurs, l’artiste conservait toujours le n° 22 des éditions limitées de ses œuvres. Outre la montre, cette édition exclusive inclut une pendule de table de style Bauhaus à mouvement quartz dont le fond est aussi décoré de la série « variation 1 » des « grafischen reihen » de Max Bill. Deux classiques réunis pour faire battre le cœur de tous les amateurs de design – au poignet comme à la maison.

La collection JUNGHANS max bill Fidèle à la devise selon laquelle « la forme suit la fonction », l’artiste et disciple du Bauhaus a conçu une montre vraiment particulière. La logique créative investie dans le cadran de la pendule de table en 1956, une étape marquante dans l’histoire du design, est devenue la caractéristique distinctive des garde-temps de Max Bill lorsqu’il a conçu ses premières montres en 1961. L’artiste accordait une importance particulière à l’alliance entre valeur utilitaire et beauté. Avec leurs lignes épurées en quête de perfection artistique, les classiques du design de la collection JUNGHANS max bill sont quasiment toujours produits à l’identique aujourd’hui.

Retrouvez l'univers de JUNGHANS  en cliquant ICI.

Partager

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

Mode, montres, bijoux, voyages… Nous vous indiquons la tendance, vous n'aurez plus qu'à trouver votre style. 

Abonnez-vous

Suivez-nous