Carnet de Voyage - Le MPUMALANGA

Nous vous proposons le second volet des "aventures de Bérénice" en Afrique du Sud. L'envoyée spéciale de ...

... Montres et Tendance nous livre ses impressions issues de ses expériences touristiques organisées par African Trackers au pays des Bafana Bafana. Suivez le guide ! 

La route qui relie Johannesbourg à la région du Blyde River Canyon est assez longue : 4-5h.  Nous avons donc passé la nuit de l’arrivée dans la ville de Graskop.

Le lendemain, départ pour rejoindre la réserve privée afin de faire des safaris. Mais sur le chemin, plusieurs incontournables de la région à visiter.



Tout d’abord,  God’s Window, qui porte bien son nom : un superbe panorama à 1000m de hauteur qui surplombe la vallée. Ce lieu est célèbre pour avoir accueilli le tournage de la scène finale du film « Les Dieux sont tombés sur la tête ». Plusieurs points de vue sont accessibles, selon que vous vous sentez de monter les marches ! Je conseille toutefois de se motiver un peu pour admirer  les ponts de bois au milieu de la rainforest, où nos plantes d’appartement  forment des bosquets.

L’entrée coûte 10 rands (100 rands = environ 8 euros).

Un peu plus loin, on change de paysage avec les Bourke’s Luck Potholes, des cavités cylindriques creusées par les tourbillons de l’eau. C’est vraiment très beau et étonnant, je n’avais jamais rien vu de semblable ! Il vaut mieux y aller tôt afin d’éviter les cars de touristes. L’entrée coûte 50 rands.

Enfin, dernier stop pour observer le Blyde River Canyon, et pas des moindres : Three Rondavels. En effet, dans plusieurs pays d’Afrique, un rondavel désigne une hutte coiffée d’un toit en chaume, soit une « case africaine ».  Or, la forme de ces trois massifs rocheux verdoyants évoquant tout à fait cela, le nom était tout trouvé.

Ne pas oublier le petit air de savane aux alentours !

J’ai beaucoup apprécié ce passage dans cette région, en ce qu’il permet de voir de très beaux paysages, assez étonnants puisque je ne m’attendais pas à les voir en Afrique du sud !

Toutefois, il faut savoir que la route qui relie Johannesburg à Graskop, « ville-étape » pour ces endroits, est assez montagneuse. Il est donc préférable d’être à l’aise en conduite et de ne pas avoir peur de conduire à gauche car il faut être concentré pendant les 5h. Cela s’est cependant très bien passé pour moi.

Partager

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

Mode, montres, bijoux, voyages… Nous vous indiquons la tendance, vous n'aurez plus qu'à trouver votre style. 

Abonnez-vous

Suivez-nous